LA LÉGENDE DU GALION

En 1610, Le Roi Philippe III d’Espagne ordonne au conquistador Alvarez de Cordone de naviguer jusqu’aux côtes ouest de ce qui est aujourd’hui le Mexique, où il aura pour mission de cartographier le secteur et de récupérer des perles noires rares.

C’est ainsi que Alvarez fait construire trois caravelles et crée son équipage. Pour commander les deux autres caravelles, il s’entoure des Capitaines Juan de Iturbe et Pedro de Rosales. Puis, après avoir complété l’équipage des bateaux, il embauche des pêcheurs de perle et les trois navires prennent le large en 1612.

Sur les côtes Mexicaines, le navire du conquistador s’arrête souvent pour permettre aux pêcheurs de perles d’aller récupérer des huîtres au fond de l’océan. Mais le processus est trop lent pour Alvarez qui explore les terres côtières à chaque arrêt, jusqu’au jour où, enfin, il rencontre une tribu autochtone.

En explorant le village, Alvarez s’aperçoit que les habitants possèdent des paniers entiers de ces perles rares et leur propose de les échanger contre les tissus européens les plus beaux. Mais le conquistador double les habitants en ne leur donnant que des vêtements sales et usés.

Indignés et en colère, les villageois lancent une horde de flèches sur les bateaux espagnols, alors qu’ils s’éloignent des côtes. Durant l’attaque, Alvarez est touché par une flèche dont la blessure s’infecte. Contraint de retourner en Espagne, il ordonne aux deux autres caravelles de continuer la recherche de perles au Golfe de Californie.

Lors du voyage vers le Golfe, le bateau de Rosales heurte un récif mais avant qu’il ne coule, la cargaison est transférée sur le bateau d’Iturbe. Puis, l’intégralité de l’équipage continue le voyage. Après avoir atteint le Golfe de Californie, les capitaines continuent de naviguer sur la rivière du Colorado jusque dans le Lac Cahuilla, appelée aujourd’hui la Mer Salton.

Selon la légende, lors de leur arrivée sur le lac une énorme tempête coule le bateau, contraignent l’équipage à fuir en laissant leur trésor derrière eux. Depuis l’assèchement du lac, bien des personnes ont tenté de retrouver le bateau en vain .

TÉMOIGNAGES

À l’époque, le Lac était bien plus grand qu’aujourd’hui et il est possible qu’il ait été accessible par le Golfe à un moment donné. Mais peu à peu, ce lac s’est asséché, laissant place, aujourd’hui, au désert californien et on dit que l’épave du galion aurait été aperçu quelques fois.

1878 : Trois chercheurs d’or allemands disent avoir vu l’épave du bateau flotter, tel un mirage, dans le désert. Après cette vision, l’un d’entre eux part à sa poursuite et n’en revient jamais. Il sera retrouvé quelques jours plus tard, mort de déshydratation.

1915 : un indien originaire de Yuma (Arizona), commerce au sein d’une ville en utilisant des perles comme monnaie d’échange. Bien Sûr, cela ne laisse pas les habitants indifférents qui le harcèlent de questions. L’indien raconte alors qu’il a passé une nuit dans une maison de bois à la forme originale qui était partiellement couverte de sable. Les habitants reconnaissant le galion disparu, lui offrent alors plusieurs centaines de milliers de dollars, ainsi qu’une chambre pour la nuit, s’il accepte de les conduire au galion dès le lendemain matin. Malin, l’indien accepte l’offre et collecte son dû mais disparaît durant la nuit.

Puis, bien d’autres chercheurs se sont aventurés sur la piste du galion perdu mais nul n’a rapporté de preuves de son expédition, voulant sûrement dire qu’ils n’ont jamais rien trouvé…

Alors, mythe ou réalité ? Historiquement, les faits sont fort probables et les personnages cités ont existé. Mais, en raison du manque de preuves rapportées, l’ensemble des témoignages (nous ne les avons pas tous cités) semble indiquer que le galion est une apparition fantomatique que seuls certains élus peuvent voir.

Auteure : Ezio

Correction et vérification : Davy Chatillon

Date de publication : 19 Oct, 2018 - Dernière mise à jour : 23 Oct, 2018