Attila, ce grand guerrier sanguinaire, dont on aurait pu penser qu’il serait mort au combat, a en réalité vécu ses derniers instants en s’étouffant dans son propre sang, après avoir subi une énorme crise de saignement nasal, le soir de son mariage…

Le lendemain de sa mort, en l’an 453, le corps d’Attila est transporté dans une plaine de Hongrie, puis exposé dans une tente en soie. Les écrits de l’époque nous apprennent que les guerriers de son armée s’y sont succédés afin de s’arracher les cheveux et de mutiler leur visage. Il s’agit là d’un rituel guerrier visant à honorer leur chef de leur propre sang.

LA LÉGENDE

Selon la légende, le corps d’Attila aurait été placé dans un cercueil composé de trois couches. La première couche en or est enveloppée d’une couche en argent, elle même recouverte de fer. L’or et l’argent symbolisent son rang royal et le fer, sa supériorité militaire sur le monde. Ajouté aux métaux précieux, le cercueil d’Attila est aussi décoré d’armes des ennemis vaincus ainsi que de pierres précieuses.

Mais les richesses d’Attila devaient aussi être protégées de ses potentiels ennemis souhaitant s’en emparer. À ce sujet, il existe plusieurs théories.

THÉORIES

La première théorie raconte que le groupe chargé d’enterrer le cercueil et les richesses durant la nuit ont, par la suite, tous été exécutés afin de ne laisser aucun indice.

Une autre version explique que le lieu sur lequel Attila est enterré a aussitôt été piétiné par des centaines de chevaux, dans le put de dissimuler son emplacement.

À travers son testament, Attila aurait demandé à ce que la rivière Tisza, située en Europe centrale, soit bloquée par ses ingénieurs le temps de ses funérailles. Ainsi, il pourrait être enterré dans le lit de la rivière, après quoi ses ingénieurs détruiraient le barrage afin d’inonder le lieu de sa sépulture.

Et une dernière théorie pour la route ! J’ai hésité à l’écrire étant donné que je n’ai pas réussi à vérifier l’information. Mais elle est tirée par les cheveux et de ce fait, elle me plaît beaucoup ! Attila aurait été enterré dans une cité royale nommée Szikambria. Mais, après y avoir été enterré, la cité aurait mystérieusement disparu. Voilà de quoi décourager les personnes souhaitant s’emparer du fabuleux trésor d’Attila ! Mais la théorie ne s’arrête pas là : plus tard, la cité aurait miraculeusement réapparu aux yeux d’un Grand Prince des sept tribus Magyares (IXe siècle). D’après cette théorie, à sa mort, le Grand Prince aurait été enterré aux côtés d’Attila. Après quoi cette cité aurait de nouveau disparu. Pas de bol pour les archéologues…

NOUVELLES ARCHÉOLOGIQUES

En mars 2014, des archéologues annoncent avoir trouvé la tombe d’Attila, à Budapest. En effet, alors qu’ils posent les bases dans le but d’y construire un pont, des ouvriers découvrent une chambre funéraire. Cette chambre contient alors des squelettes de chevaux, une épée fabriquée dans du fer issu d’une météorite, ainsi que des restes humains et des objets funéraires Huns.

Seulement voilà : les restes humains trouvés appartiennent en réalité à une momie chinoise datant de l’ère Ming.

Le mystère de la tombe d’Attila reste donc entier et cela n’a rien de surprenant. Ses richesses de guerre étaient si immenses qu’il est normal d’avoir enterré le tout en prenant soin de ne jamais être retrouvé. Bien sûr, nous pourrions passer notre vie à tenter de retrouver ce trésor, mais ne serait-ce alors pas une profanation de sépulture et donc un manque de respect face aux rites funéraires des Huns ? Ou encore s’attirer une possible malédiction de ce guerrier sanguinaire ?!

Source image : commons wikimedia (Domaine Public)

Auteure : Ezio

Correction et vérification : Davy Chatillon

Date de publication : 13 Nov, 2018 - Dernière mise à jour : 14 Déc, 2018