L’HISTOIRE

Si vous allez faire un tour en Louisiane, vous entendrez certainement parler du nom de Jean Lafitte, un pirate du XIXe siècle qui à pour réputation d’avoir caché son immense trésor quelque part entre la Louisiane et le Texas.

Jean Lafitte
Jean Lafitte

Nous pourrions penser que le mystère réside uniquement en cette légende de trésor, mais le personnage en lui-même suscite des questionnements. Pour commencer, les opinions et les documents divergent quant au lieu de sa naissance. Pour certains, il serait né à Bordeaux, puis aurait immigré par la suite aux États-Unis. Pour d’autres, Jean serait né en Louisiane, vers 1780.

Les débuts de pirates de Jean voient le jour au cours du XIXe siècle, pendant les guerres napoléoniennes qui opposent la France et l’Angleterre. Le président américain Thomas Jefferson fait tout son possible pour garder la neutralité de l’Amérique au sein de cette guerre.

Thomas Jefferson
Thomas Jefferson

Mais les anglais n’apprécient pas ce choix apolitique et une recrudescence d’agressions envers les navires américains pousse Thomas Jefferson à créer la loi sur l’embargo le 22 décembre 1807. À partir de cette date, aucun bateau étranger ne pourra entrer, ni sortir, des ports américain.

Cette loi empêche donc les navires marchands de commercer et c’est ainsi que Jean Lafitte et son frère Pierre, avec qui il vit, décident de monter leur affaire en fournissant des biens aux commerçants américains. Mais dans un tel contexte, les marchandises sont considérées comme de la contrebande : Jean et Pierre deviennent des pirates alors malgré eux.

La contrebande fonctionne mais ne rapporte pas assez de revenus à leur goût. Jean voit grand et devient gourmand. Ainsi, les deux frères acquièrent une goélette et partent à l’assaut des navires étrangers, saisissant tous biens à bord.

Jean Lafitte Embargo
Illustration représentant l’Embargo

Lorsque la guerre anglo-américaine éclate en 1812, Jean qui vivait jusque là comme un hors-la-loi, reçoit de la part des États-unis une lettre l’autorisant à pratiquer la piraterie contre les navires ennemis. Jean accepte la lettre mais à la condition qu’il soit amnistié pour ses anciens actes de piraterie.

Après la guerre, Jean souhaite quitter la Louisiane et accepte d’espionner les rebelles lors de la guerre d’indépendance mexicaine visant à se libérer du joug des espagnols. Mais pour pouvoir continuer ses affaires de contrebande, Jean joue un double jeu et se range aussi du côté des rebelles.

LE TRÉSOR

En 1820, Jean est expulsé de Galveston, port cotonnier fondé quelques années plus tôt avec son frère, d’où il repart avec un fabuleux trésor, accumulé depuis ses débuts de contrebandier. Redoutant sa capture par les américains, Jean enfouit son trésor quelque part en Amérique après son départ de Galveston puis, en 1824, afin de vivre en paix dans ce pays où il est recherché pour son statut de contrebandier, Jean fait courir le bruit de sa mort. Il ne meurt qu’en 1858 et n’aura laissé aucun indice menant à son trésor.

Vers 1920, des personnes ont tenté de trouver son trésor en drainant le Bayou Indien en Louisiane. D’autres expéditions ont eu lieu à Galveston (Texas) et Barataria (Louisiane). Les recherches ont été vaines.

Mort Jean Lafitte
Le jour où Jean s’est fait passer pour mort

MYTHE OU RÉALITÉ

Jean Lafitte a réellement existé, c’est un fait historique. Mais en ce qui concerne son trésor, rien n’indique qu’il s’en soit débarrassé. Il aurait vécu dans l’anonymat de 1824 à 1858, période durant laquelle il a pu amplement subvenir à ses besoins et ceux de sa grande famille composée de sa femme et de leurs sept enfants.

Auteure : Ezio

Correction et vérification : Davy Chatillon

Date de publication : 11 Déc, 2018 - Dernière mise à jour : 14 Déc, 2018