Cet hôtel construit en 1964, à Sihanoukville, connaît immédiatement une popularité auprès des personnes aisées. De Jackie Kennedy à Catherine Deneuve, bien des célébrités sont venu.e.s séjourner à “l’Hôtel des Sept étages”. Aujourd’hui, après quelques péripéties, cet hôtel a la réputation d’être hanté.

L’HISTOIRE

Dans les années 70, le Cambodge est en pleine crise et l’hôtel n’attire plus les foules. Il est donc repris par les Khmers Rouge qui s’en servent comme quartier général. Mais que se passe-t-il réellement au sein de ce bâtiment? Des rumeurs circulent : des d’exécutions de masse y auraient lieu et une piscine recouverte de bambous serait utilisée pour y contenir des prisonniers.

En 1982, le lieu redevient un hôtel et accueille ses premiers clients. Hélas, n’ayant pas été entretenu, les lieux sont délabrés et n’attirent pas beaucoup de touristes. Les propriétaires des lieux persistent jusqu’en 1999, puis décident de passer la clé sous la porte.

En 2001, un groupe d’investisseurs canadiens décident de reprendre le lieu et entreprennent des travaux de rénovation, pour ouvrir de nouveau l’hôtel en 2007.

Hôtel Indépendance

RUMEURS

L’hôtel, qui déjà lors de sa réouverture en 1982 avait la réputation d’être hanté, de part son état délabré, entretient sa réputation grâce (ou à cause?) des clients qui font part d’étranges apparitions. Celle d’une jeune femme qui se serait suicidée dans l’une des chambres et celle de quatre voleurs qui auraient été tués, en pleine action, dans les années 90. Mais personne ne parle des âmes des prisonniers torturés et tués par les Khmers Rouge.

MYTHE OU RÉALITÉ ?

Par son aspect physique, l’hôtel Indépendance dégage une atmosphère inquiétante, c’est ce que s’accordent à dire les chasseurs de fantômes qui y ont passé la nuit, avant sa rénovation de 2001.

Cependant, personne n’y a vu ni entendu quoique ce soit. Ce lieu est surtout victime des rumeurs entourant son passé historique.

Date de publication : 01 Mai, 2019 - Dernière mise à jour : 08 Mai, 2019