Ha, la Nouvelle-Zélande… Son décor paradisiaque, sa légendaire équipe “All Blacks”, sa culture Maori (entre autres) et ses étranges oeufs de roche.

Rochers Moeraki Nouvelle-zélande 2

LES ROCHERS

Le long des côtes au Sud de cette île, vous pourrez voir des Rochers dits “Moeraki”. Un groupe de rochers sphériques dont la surface est sillonnée par des des lignes. Si les dragons existaient tels que les contes nous les décrivent, ces rochers seraient certainement leurs oeufs!

En moyenne, les rochers mesurent jusqu’à 2 à 3 mètres de haut et près plusieurs tonnes. Certains sont lisses et d’autres à l’aspect semblent recouvert d’écailles.

Cependant, la culture Maori prête à ces rochers la légende d’un naufrage mythique.

Rochers Moeraki Nouvelle-zélande 3

LA LEGENDE MAORIE ASSOCIÉE

Dans les temps anciens, la mer de Tasman qui entoure la Nouvelle-Zélande était connue comme la “Mer des monstres”, ou Taniwha en dialecte Maori.

Un grand bâteau nommé Arai-te-uru et son équipage (les ancêtres des Maoris, apparemment des dieux) voguaient dans les environs, à la recherche de pierres précieuses, lorsqu’ils s’échouèrent sur le récif, non loin de Shag point.

La légende raconte que ces rochers seraient leurs paniers de pêche qui se seraient échoués sur la plage. Et sur le récif, s’étend un immense rocher dont on raconte qu’il s’agirait des restes du bateau et du corps pétrifié de son capitaine.

Rochers Moeraki Nouvelle-zélande 4

ORIGINE

De nombreuses théories ont été avancées, qu’il s’agisse d’oeufs extra terrestres, de boules de feu tombées du ciel ou d’oeufs de dinosaures (des fossiles ayant été découverts à proximité),… L’étude de ces rochers par les scientifiques ont montré qu’il s’agit de concrétions calciques autour d’un coeur de boue ayant subit une érosion pendant plus de 60 millions d’années.

Seule interrogation, les rochers ont une forme sphérique et l’érosion due aux marées et au temps, devrait présenter un socle “plat”. Sauf bien entendu pour ceux de petites tailles qui sont ballotté par la houle. Mais pour les Moeraki de plusieurs tonnes, la question se pose.

Bien que le site soit protégé, leur nombre va diminuant à cause des vols. Si vous avez l’occasion de faire un périple en Nouvelle-Zélande, faites un arrêt par ce lieu magique quand la mer se retire.

Auteure : Ezio

Correction et vérification : Davy Chatillon

Date de publication : 15 Jan, 2019 - Dernière mise à jour : 18 Avr, 2019