UN PETIT CONTE DE NOËL

Angleterre, fin du XVIIIe siècle, un soir de noël.

Voici l’histoire de Gilbert, un bandit de grand chemin qui, errait sur une petite route isolée, espérant croiser quelques voyageurs à dépouiller. Par chance, un père et sa fille qui voyageaient dans à bord d’un carrosse, vinrent à croiser son chemin. 

Gilbert, les voyant arriver, se cache dans les bois et surgit devant celui-ci, faisant cabrer les chevaux. En pointant une arme devant le conducteur Gilbert se dirigea vers la porte du carrosse qu’il ouvrit avec fracas. Puis il ordonna aux voyageurs de descendre sur la route. Il saisit alors la jeune fille par le bras et la descendit de force.

Mais lorsqu’il voulut revenir dans le carrosse mettre le père hors de son véhicule, le conducteur ne put contenir ses chevaux plus longtemps et ceux-ci, apeurés, détalèrent à toute vitesse, embarquant la carosse et son occupant; et laissant la fille seule avec Gilbert, dans l’obscurité.

C’est alors qu’éclairé par la lune, le visage de l’homme apparut distinctement à la jeune fille qui le reconnut de suite: lors de la même soirée et sur cette même route, l’année précédente, ce même homme avait tué son frère.

Dans un élan de panique, la jeune fille saisit un couteau qu’elle portait sur elle et transperça les côtes de Gilbert, avant de prendre la fuite, en s’enfonçant dans la forêt dénuée de lumière.

Plus tard, après avoir réussi à arrêter les chevaux de son carrosse, le conducteur revint sur les lieux avec le père de la jeune fille et trouva Gilbert gisant dans une boue sanglante. Plus loin dans les bois, le père retrouva sa fille, sous le choc, au milieu des bois gelés.

Avant de reprendre la route, les deux hommes creusèrent un trou, faisant office de tombe de fortune, où ils enterrèrent Gilbert, sans cérémonie.

Depuis le soir de sa mort, Gilbert hante cette route isolée, terrifiant automobilistes qui le assisteraient à son apparition. Et selon la légende, tous les soirs de noël, la scène de son meurtre se rejouerait indéfiniment jusqu’au lever du soleil….

CONCLUSION

J’espère que vous avez bien compris la leçon… Si vous décidez de voyager en carrosse, une fois la nuit tombée, un soir de noël (les autres soirs, ça va), évitez les routes isolées d’Angleterre (n’importe où ailleurs ça va aussi).

D’ailleurs, si Gilbert était bien celui qui avait tué le frère de la jeune fille l’année d’avant, sur la même route, il aurait été judicieux qu’ils choisissent une autre voie, quitte à voir leur temps de voyage rallongé…

Illustration: pxfuel.com

Auteure: Ezio

Source: https://www.mentalfloss.com/article/516454/7-spine-tingling-tales-christmas-ghosts

Date de publication : 25 Déc, 2019