L’HISTOIRE

Créature issue du folklore de l’Amérique Centrale, la Siguanaba, est un esprit métamorphe prenant l’apparence d’une femme séduisante, que les hommes ne peuvent voir que de dos. C’est en usant de ses charmes et en leur promettant d’assouvir leurs désirs sexuels qu’elle les attire au bord d’un précipice. Puis elle leur révèle son vrai visage (une tête de cheval ou un crâne humain, selon les régions), avant de les pousser dans le vide.

LES ORIGINES

Il existe plusieurs variantes de cette légende, en fonction du pays d’Amérique Centrale dans lequel on se trouve. Ici, nous vous raconterons la version du Salvador…

Là-bas, il se murmure que la Siguanaba n’a pas toujours été un monstre assassin. Afin de découvrir son histoire, nous devons remonter jusqu’à l’ère Aztèque. À cette époque, celle qui deviendra la Siguanaba est une jeune demoiselle qui s’appelle Sihuethuet, ce qui signifie « belle femme ».

Elle est belle, elle le sait, elle en joue. Issue d’une caste paysanne, Sihuethuet veut acquérir un rang social bien plus important. C’est ainsi qu’elle séduit et épouse Yeisun, prince aztèque et fils de Tlaloc, dieu de l’eau et de la pluie. De leur union naît un fils : Cipitio.

Tlaloc Dieu azteque

Représentation de Tlaloc

Lorsque Yeisun part en guerre, elle entretient aussitôt des relations adultères avec plusieurs hommes. Et mauvaise mère, elle laisse son fils seul, des heures durant, afin de rencontrer ses amants.

Avec le temps, Yeisun devient problématique pour Sihuethuet qui aime son statut de reine, mais pas son mari. Ayant des connaissances en sorcellerie, elle concocte une potion empoisonnée qu’elle destine au roi. Selon son plan, lorsqu’il sera mort, elle sera l’unique souveraine du royaume et pourra offrir le trône à son amant favori.

C’est au cours d’un festival que Yeisun boit la potion. Mais Sihuethuet n’obtient pas l’effet escompté : la potion étant trop dosée, le roi ne meurt pas mais se transforme en monstre géant à deux têtes. Incontrôlable, il massacre une partie de la population présente, jusqu’à ce que les gardes du royaume réussissent à le vaincre, tuant ainsi l’infortuné Yeisun, après une lutte acharnée.

Lorsqu’il apprend la mort de son fils et les agissements de sa belle-fille, le puissant dieu Tlaloc se met en colère. Il condamne Sihuethuet à devenir une Siguanaba. Ce qui signifie « femme hideuse » en nahuatl (langue aztèque). Magnifique au premier regard, elle se transformera en monstre hideux dès qu’elle souhaitera séduire un homme.

Depuis ce jour, Sihuethuet erre dans le pays, ne se montrant que la nuit et principalement aux hommes séducteurs, qui se vantent de leurs conquêtes sexuelles.

Auteure : Ezio

Correction et vérification : Miss LY

Source photos : Orlando Callejas

Date de publication : 27 Juil, 2018