Kalunga-ngombe est le souverain du monde des morts issu de la mythologie Angolaise. Cette créature se nourrit des âmes des défunts présents dans son monde.

UN CONTE …

Voici l’histoire de Kitamba, chef d’une tribu Angolaise qui s’est trouvé fort désemparé lors du trépas de son épouse Muhongo. Refusant de laisser sa femme dans le monde des morts, Kitamba ordonne à son peuple de ne plus parler, ni même manger jusqu’à ce qu’il l’ait ramené à la vie.

Les conseillers du chef partent alors à la rencontre d’un guérisseur à qui ils demandent alors de sortir Muhongo du monde des morts, appelé aussi Kalunga, nommé d’après la créature souveraine. Après avoir accepté la demande, le guérisseur récolte des herbes dont il se sert pour créer une décoction, avant de demander aux habitants de la tribu de l’utiliser pour se laver, en guise de rituel.

Après quoi, le guérisseur charge quelques hommes de creuser une tombe sous la cheminée de la hutte des invités.

Une fois la tombe creusée, le guérisseur demande à sa femme de porter des vêtements de deuil et de verser de l’eau sur la cheminée, tous les jours. Puis il s’installe dans la tombe et propose à son fils de le rejoindre, exprimant le souhait de partager son voyage avec lui.

Son fils accepte l’aventure et les hommes de la tribu remplissent la tombe de terre avant de la refermer avec la dalle de la cheminée. Après quelques instants, le guérisseur et son fils voient une porte s’ouvrir devant leurs yeux et entament leur périple dans le monde des morts.

Durant le voyage, le guérisseur fait la rencontre de la reine Muhongo et lui demande de revenir avec lui dans le monde des vivants. Mais Muhongo lui montre Kalunga-ngombe, souverain du monde des morts, en lui expliquant que son destin n’est pas de revenir à la vie mais d’être dévorée par cette créature, comme toute âme présente dans le monde des morts. Car quiconque entre dans le monde des morts, après trépas, ne peut en ressortir. Jamais.

Puis elle lui montre une ombre enchaînée qu’elle reconnaît comme étant l’esprit de son époux, le chef Kitamba. Cette étrange apparition signifie que sa mort est proche.

Si Muhongo ne peut revenir avec le guérisseur, ce dernier encore une chance de sortir du monde des morts. Cependant, elle lui ordonne de ne jamais parler à Kitumba de sa mort proche, ni de manger quoique ce soit dans le monde des morts, sans quoi, lui et son fils seraient à jamais prisonniers de Kalunga.

Avant de lui dire adieu, elle lui donne le bracelet avec lequel elle a été enterré, comme preuve de leur rencontre. Et le guérisseur entame son retour vers le monde des vivants, accompagné de son fils.

Pendant ce temps, comme promis, la femme du guérisseur verse tous les jours de l’eau sur la dalle de la cheminée, jusqu’au jour où celle-ci se fissure. Puis cette fissure s’intensifie jusqu’à briser intégralement la dalle permettant à son mari d’en sortir, accompagné de son fils.

Le lendemain, le guérisseur part à la rencontre des conseillers de Kitumba à qui il donne la preuve de sa rencontre avec Muhongo, sans leur parler de la mort proche du chef de la tribu. Puis il leur explique que c’est l’unique bien qu’il ait pu ramener du Kalunga et que Muhongo ne peut en ressortir.

Cette annonce ne donne à Kitumba d’autre choix que d’accepter la mort de sa femme et de faire son deuil. Ainsi, la vie a pu reprendre son cours au sein du village et Kitumba vécut encore quelques mois avant de rejoindre, à son tour, le monde des morts, où il fut dévoré par Kalunga-Ngombe.

Source image : palingseru.com

Auteure : Ezio

Correction et vérification : Davy Chatillon

Date de publication : 27 Nov, 2018 - Dernière mise à jour : 30 Nov, 2018